References of "Brunet, Sébastien"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailPrincípio da precaução como uma ferramenta estratégica para redesenhar a (sub)política: compreensão e perspectivas da ciência política de língua Francesa
Brunet, Sébastien ULg; Delvenne, Pierre ULg; Joris, Geoffrey ULg

in Sociologias (2011), 13(26), 176-200

The precautionary principle falls under a decisional context in evolution, marked by a multidimensional uncertainty as for environmental, economic, social, political or ethical consequences of the ... [more ▼]

The precautionary principle falls under a decisional context in evolution, marked by a multidimensional uncertainty as for environmental, economic, social, political or ethical consequences of the technological innovations. In French-speaking political science, it is understood as a strategic tool, a political response to the emergence of a new flow of societal uncertainty, mainly directed towards the hesitations of the scientific world. We argue that the precautionary principle redefines the way to manage scientific uncertainty in a society characterized by the blurring of the borders between political and subpolitical actors. Around its application, a line of fracture is drawn, which reduces the decisional breathing space of certain subpolitical entities and/or encourages others to act more. However, we stress that in a world ever more globalised and interconnected, the application of the precautionary principle only has temporary and local effects. Nevertheless, it may contribute to important debates that need to be taken up further in institutional spaces for reflexive anticipatory action and decision-making support [less ▲]

Detailed reference viewed: 45 (1 ULg)
Full Text
See detailQu’avons-nous appris de la pandémie de grippe de 2009 ?
Vanmeerbeek, Marc ULg; Burette, Philippe ULg; Giet, Didier ULg et al

Scientific conference (2010, November 16)

Detailed reference viewed: 30 (3 ULg)
See detailRapport annuel du Projet SEE - Design Participatif
Parotte, Céline ULg; Rossignol, Nicolas ULg; Erpicum, Martin ULg et al

Report (2010)

Ce document reprend toutes les étapes que le laboratoire Spiral a entreprises pendant un an depuis le lancement du projet Système d‘Echanges Electroniques subsidié par le plan Marshall. Document ... [more ▼]

Ce document reprend toutes les étapes que le laboratoire Spiral a entreprises pendant un an depuis le lancement du projet Système d‘Echanges Electroniques subsidié par le plan Marshall. Document administratif dans un premier temps, il est aussi l‘occasion pour les chercheurs de faire le point sur les méthodologies mises en œuvre et de pouvoir poser un regard critique sur celles-ci. Le fil conducteur de l‘approche sociologique défendue par le laboratoire dans le cadre du projet du SEE est celle du "design participatif". Le présent document comprend une définition de celui-ci ainsi que les étapes successives qui ont pour objectif final d‘intégrer au mieux le point de vue des utilisateurs dans le processus. [less ▲]

Detailed reference viewed: 68 (11 ULg)
Full Text
See detailImpact du visiteur médical indépendant sur la pratique des médecins de première ligne
Borgermans, Liesbeth; Dubois, Cécile; Rieppi, Stéphane ULg et al

Report (2010)

The objective of this project is to analyze the effects of AD on the practice of the general practitioner. The report is based on three research questions: • Is there evidence in the literature about the ... [more ▼]

The objective of this project is to analyze the effects of AD on the practice of the general practitioner. The report is based on three research questions: • Is there evidence in the literature about the (cost) – effectiveness of academic detailing programmes for primary care physicians? • What is the GP’s perception of academic detailing visits in Belgium? • Is there any noticeable change in the prescription behavior of Belgian GPs after the visit of an academic detailer? [less ▲]

Detailed reference viewed: 117 (22 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFood Chain Security and Vulnerability
Brunet, Sébastien ULg; Claisse, Frédéric ULg; Delvenne, Pierre ULg

in Alpas, Hami; Cirakoglu, Beyazit (Eds.) Food Chain Security (2010)

In our contemporary societies, the food chain could be defined as a macro-technical system, which depends on a wide variety of actors and risk analysis methods. In this contribution, risks related to the ... [more ▼]

In our contemporary societies, the food chain could be defined as a macro-technical system, which depends on a wide variety of actors and risk analysis methods. In this contribution, risks related to the food chain are defined in terms of "modern risks" (Beck, 1992). The whole national economic sector of food production/distribution is vulnerable to a local accident, which can affect the functioning of the food chain, the export programs and even the political system. Such a complex socio-technical environment is undoubtedly vulnerable to intentional act such as terrorism. [less ▲]

Detailed reference viewed: 65 (15 ULg)
Full Text
See detailExpertise et politiques publiques
Brunet, Sébastien ULg; Fallon, Catherine ULg; Pironet, Alexia

in Beaufays, Jean; Matagne, Geoffroy (Eds.) La Belgique en mutation (2009)

Dans les processus d’élaboration, de mise en oeuvre et d’évaluation des politiques publiques, l’identification de la connaissance pertinente servant de socle à l’action publique n’est jamais un exercice ... [more ▼]

Dans les processus d’élaboration, de mise en oeuvre et d’évaluation des politiques publiques, l’identification de la connaissance pertinente servant de socle à l’action publique n’est jamais un exercice anodin et automatique s’imposant à tous comme une évidence. Il s’agit de rassembler des informations permettant de structurer un espace décisionnel le plus souvent chargé d’incertitude. Car il faut rappeler cette évidence : sans incertitude, l’expert est inutile. Si le décideur politique pouvait imaginer de façon autonome tous les scénarios envisageables, prévoir avec précision l’impact et les conséquences de ses choix, le recours à l’expertise ne se justifierait pas. L’expertise prend des formes multiples, pas seulement scientifique. La forme d’expertise la plus couramment rencontrée est celle qui découle d’une longue familiarité avec le domaine et le type de question en jeu. Dans ce sens traditionnel, il y a par exemple des experts de la chasse, de la sécurité routière et des rapports conjugaux. Ces personnes ont accumulé une longue expérience pratique qui leur permet de savoir ce que le commun des mortels ne sait pas, ce qui est possible et ce qui ne l’est pas1. On retrouve ici un concept traditionnel de l’expertise, qui est le produit d’un réseau stable de production d’expériences et d’évidences permettant d’éclairer la décision. Mais dans la société actuelle, quand il s’agit de mobiliser de la connaissance dans un processus décisionnel, on ouvre grandes les portes à d’innombrables controverses. Au lieu d’être confronté à une connaissance stabilisée, objective, neutre, universelle et s’exprimant d’une seule voix, le décideur se retrouve face à une explosion d’expertises aux ancrages bien souvent hétérogènes. D’une part, la science a acquis un statut particulier en matière d’expertise, parce que la connaissance scientifique peut revendiquer un statut de prééminence qui légitime toute forme de savoir et tend à discréditer les informations provenant d’experts qui ne pourraient pas se targuer d’une certification scientifique. D’autre part, les questions dérivées des innovations techniques excluent par leur caractère innovant la possibilité de construction de savoirs par la seule familiarité : comme on le lira ci-dessous dans le domaine de la bioéthique, le décideur ne peut fonder son choix que sur des savoirs partiels et incertains. Serait-ce pour autant plus confortable, d’un point de vue politique, d’être confronté à une connaissance monolithique et univoque ? La réponse à cette question ne relève certainement pas de l’évidence. Si quelquefois, une connaissance certaine et homogène permet aux décideurs de légitimer leurs actions, elle implique également une certaine perte de pouvoir quant à l’identification des options et la nature des décisions à prendre. L’axe expertise-politique doit être évalué en tenant compte de l’environnement de la politique publique considérée et de son degré de maturité, en se référant à des modèles d’interactions adaptés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 159 (29 ULg)
Full Text
See detailRisques modernes et planification d'urgence: le cas de la crise financière
Brunet, Sébastien ULg; Gillon, Patrick ULg; Fallon, Catherine ULg

in Maganda, Carmen; Koff, Harlan (Eds.) Perspectivas comparativas del liderazgo - Comparative Perspectives on Leadership (2009)

Detailed reference viewed: 39 (7 ULg)
Full Text
See detailÉtude sur les possibilités d'accompagnement des PME wallonnes du secteur agro-alimentaire dans une optique de pérennisation et de développement
Brunet, Sébastien ULg; Claisse, Frédéric ULg; Erpicum, Martin ULg et al

Report (2009)

Via la recherche Synerwal, le laboratoire SPIRAL s'est attaché à comprendre pourquoi les PME wallonnes du secteur de la transformation agro-alimentaire utilisaient peu les outils prévus pour favoriser ... [more ▼]

Via la recherche Synerwal, le laboratoire SPIRAL s'est attaché à comprendre pourquoi les PME wallonnes du secteur de la transformation agro-alimentaire utilisaient peu les outils prévus pour favoriser leur développement et leur pérennisation. À cet objectif initial – élucider les facteurs qui stimulent et contrecarrent l'utilisation des outils – se greffait un objectif complémentaire : proposer des pistes de réflexion destinées à améliorer cet usage. « PME wallonnes », « transformation agro-alimentaire », « outils de développement économique » : d'emblée, l'étude de ces concepts s'est imposée pour appréhender une thématique dont nous devinions l'importance. Essentiellement composé de PME1 et de microentreprises2, la transformation agroalimentaire est, en effet, le secteur manufacturier le plus important d’Europe3 tandis qu’il apparaît en troisième position pour la Région wallonne4 (en termes d’emplois comme de chiffre d’affaires ou de valeur ajoutée). L’étude des trois concepts précités nous a rapidement conduits à retraduire la question initiale. De fait, leur apparente homogénéité recouvrait une pluralité de notions parmi laquelle nous avons dû opérer des choix méthodologiques et théoriques. Exposée tout au long de ce rapport, notre réinterprétation de la question initiale apparaîtra comme une clef d’analyse privilégiée de la problématique. Cette réinterprétation doit beaucoup aux trois étapes méthodologiques successivement appliquées pour accéder aux représentations des acteurs impliqués : prise de connaissance du corpus de textes produit par leurs soins et à leur propos ; réalisation d'entretiens semi-directifs fondés sur ces informations préalables et destinés à repérer les aspects saillants de la problématique ; mises en oeuvre d'un delphi informatisé (Mesydel) de sorte à déterminer des consensus sur base desquels construire des propositions concrètes de changement. Loin d'une exhaustivité parfaite, l'application systématique de ces méthodologies a toutefois appuyé la neutralité et l'objectivité de nos analyses. [less ▲]

Detailed reference viewed: 77 (19 ULg)
See detailPromotion de la santé et agenda politique
Brunet, Sébastien ULg

Article for general public (2009)

Deuxième journée liégeoise de promotion de la santé: Vers des recommandations face aux inégalités sociales de santé Prof. Sébastien Brunet SPIRAL, Université de Liège Introduction Voilà sans doute une ... [more ▼]

Deuxième journée liégeoise de promotion de la santé: Vers des recommandations face aux inégalités sociales de santé Prof. Sébastien Brunet SPIRAL, Université de Liège Introduction Voilà sans doute une tâche bien difficile que celle de conclure et de proposer des perspectives au terme d'une journée entière de réflexion et d'échanges aussi riches qu'intenses à propos de questions aussi passionnantes que fondamentales pour la vie concrète d'un nombre malheureusement croissant de nos concitoyens. Cette tâche est d'autant plus difficile qu'il ne peut aucunement être question de clôturer, de fermer, enfin d'arrêter un processus qui a commencé il y a une dizaine d'années et dont la vocation est de se poursuivre avec le soutien des acteurs de terrain de la promotion de la santé, c'est à dire vous. Aussi, lorsque les portes de la salle académique de l'Université de Liège se refermeront sur cette journée, elles ne se refermeront certainement pas sur la dynamique dont vous êtes porteurs. Dynamique qui vise à une plus grande cohérence dans l'élaboration et la mise en oeuvre des politiques publiques dans le domaine de la promotion de la santé. Le processus entamé par le Centre Liégeois de Promotion de la Santé depuis sa création et auquel vous êtes étroitement associés en est une belle illustration. Cependant, et c'est sans doute la raison pour laquelle un politologue vous adresse ces quelques mots, votre mobilisation et vos projets ont nécessairement affaire au monde politique que cela soit en termes de financement ou d'élaboration du cadre général dans lequel vos actions prennent place. Si dans vos activités professionnelles, vous avez déjà expérimenté directement ou indirectement le monde politique et ses modes de fonctionnement, il est important d'identifier les principales difficultés de l'action politique dans le domaine de la promotion de la santé, et ce, afin de permettre un transfert cohérent de connaissances du terrain vers les décideurs publics. Car, et c'est là le principal problème, les échanges avec le monde politique dans le domaine de la promotion de la santé se caractérisent par deux grandes difficultés que je vous propose d'explorer. brièvement. D'une part, et presque par définition, les questions relatives à la promotion de la santé sont aussi des questions qui débordent largement d'un cadre particulier en interpellant bien d'autres dimensions telles que le sport, la culture, l'environnement, la mobilité et la sécurité alimentaire pour ne prendre que les dimensions les plus significatives. La promotion de la santé devrait donc être un domaine d'action des pouvoirs publics fondamentalement interdisciplinaire, au sens des disciplines scientifiques mobilisées, et transversal d'un point de vue politico-institutionnel. Premier écueil, première difficulté irréductible... C'est l'ensemble de ces secteurs qui concourent à l'effectivité de politiques publiques cohérentes dans le secteur de la promotion de la santé. Or, ils font l'objet de partages de compétences complexes entre les niveaux fédéral, régional, communautaire, provincial et communal. Et pour chaque niveau de compétence, nous retrouvons encore une myriade d'intervenants potentiels. Vous l'aurez compris, l'intersectorialité, par ailleurs incontournable dans la promotion de la santé, est un principe extrêmement difficile, voire impossible à appliquer au niveau de l'élaboration des politiques publiques. En outre, conséquence de cette complexité politico-institutionnelle, l'identification des « bons » interlocuteurs est un exercice délicat qui exige la mobilisation d'une véritable expertise institutionnelle. L'approche nécessairement systémique qui doit présider dans le domaine de la promotion de la santé cadre donc mal avec le découpage morcelé et cloisonné qui caractérise l'organisation institutionnelle de nos sociétés modernes. D'autre part, la seconde difficulté réside dans l'atomisation des acteurs de terrain face au monde politique. En effet, si le secteur de la promotion de la santé se caractérise par de nombreux intervenants aux compétences diverses mais complémentaires qui s'articulent autour de ce que l'on appelle des « poches de précarité », il n'en va pas de même lorsqu'il s'agit d'interagir avec les autorités politiques. Le secteur, loin de s'exprimer d'une seule voix, n'agit pas de manière concertée quand il s'adresse aux politiques. Il perd donc en cohérence et en capacité de persuasion, chaque intervenant étant ramené à ses propres réalités d'existence en termes de financement, de personnel, de public-cible ou encore d'infrastructure. Ces deux caractéristiques, rapidement esquissées, sont en réalité les deux faces d'une même pièce. D'un côté, un monde politique complexe, cloisonné et confronté à de nombreuses demandes éparses et quelquefois contradictoires, et de l'autre, un secteur diversifié, intersectoriel mais atomisé dans l'expression de ses demandes. Il convient donc de penser l'organisation du dialogue entre ces deux entités. Une solution pourrait consister à faire remonter les demandes du terrain vers un seul et même point de convergence qui pourrait alors jouer le rôle d'amplificateur auprès du monde politique. En rassemblant et en harmonisant les demandes particulières du secteur, ce lieu de convergence pourra formuler des propositions cohérentes et plus claires dans le cadre de l'élaboration de véritables politiques publiques dans le domaine de la promotion de la santé. Face à l'expression d'une telle demande d'intersectorialité et d'interdisciplinarité, le monde politique sera peut-être amené a être plus réflexif par rapport à ses propres modes de fonctionnement dans l'élaboration et la mise en oeuvre des politiques publiques de promotion de la santé. Bien entendu, cette nouvelle approche ne sera possible que si les acteurs de terrain s'accordent sur cet intermédiaire entre eux et le politique et si surtout, ils acceptent de rentrer complètement dans cette dynamique en unissant leurs forces et en abandonnant leurs demandes particulières. Le chemin de la cohérence ressemble un peu à celui qu'emprunte Sancho dans son périple auprès de Don Quichotte... [less ▲]

Detailed reference viewed: 62 (7 ULg)
Full Text
See detailDe l’inefficacité des murs
Brunet, Sébastien ULg

Article for general public (2009)

Detailed reference viewed: 56 (3 ULg)